4 erreurs courantes sur les réseaux sociaux

Dernière mise à jour : 11 janv.

Les réseaux sociaux évoluent, et il y a une nouvelle fonctionnalité par semaine. Mais les erreurs les plus fondamentales sont toujours les mêmes. Elles ne se situent pas tant au niveau de la gestion technique des réseaux sociaux que dans la manière même de les considérer et donc dans les stratégies qui sont adoptées. Se pencher réellement sur une stratégie d'entreprise est ce qui permet réellement d'atteindre des résultats. Place aux 4 erreurs commises le plus souvent sur les réseaux sociaux pour comprendre ce que vous devez potentiellement retravailler.


1) Travailler dans l'urgence


C'est vraiment l'erreur numéro 1, et qui empêche beaucoup d'entreprises d'obtenir des résultats sur les réseaux sociaux. Ce qui se passe généralement : il y a un événement qui arrive dans 2 jours, on n'a pas assez d'inscrits et on se dit qu'on va publier sur les réseaux sociaux pour faire venir plus de personnes. Spoiler alert, cela ne fonctionne pas. Il aurait fallu anticiper les choses, et construire un planning de publications pour promouvoir l'événement, avec une phase de teasing par exemple.


Le problème c'est que dans l'urgence on ne peut pas produire un travail qui s'appuie sur une vraie stratégie (sauf si on avait déjà des posts en stock, ou qu'on est très aguerri et au niveau JEDI du community management). Il faut vraiment anticiper et ne pas considérer les réseaux sociaux comme la dernière roue du carrosse, après la newsletter, les contenus du site et les campagnes Google.


Si vous êtes community manager ou créateur de contenus, il est important d'éduquer vos clients ou votre hiérarchie sur ce point, en leur envoyant par exemple la liste des éléments dont vous avez besoin pour mettre en place une campagne de communication sur les réseaux sociaux. En résumé, il faut que vos interlocuteurs comprennent bien la différence entre agilité et précipitation. La mise en place de process sera certainement la clé pour bien travailler ensemble.


2) Confondre stratégie et planning de publications


Un calendrier de posts est extrêmement utile lorsqu'on travaille sur les réseaux sociaux professionnellement et c'est une étape très importante si on veut apporter du contenu de valeur avec régularité. C'est déjà le signe qu'on ne travaille pas dans l'urgence et qu'on planifie ses actions.


Néanmoins un calendrier comportant des idées de posts ne remplace pas une stratégie. Une stratégie consiste à réfléchir à ce qu'on va proposer sur les réseaux sociaux pour atteindre ses objectifs. On va donc définir son audience-cible, les réseaux sociaux prioritaires, les piliers de contenus, les types de format et les indicateurs de performance utiles pour mesurer l'efficacité de ce qu'on a mis en place.


Très souvent, ce travail n'est pas fait faute de méthodologie adaptée, et on se contente de prévoir des idées de posts pour les semaines à venir est une excellente chose, mais s'il n'y a pas eu de vrai réflexion sur un plan d'action coordonnées avec les autres canaux de communication, le risque de ne pas atteindre de résultats intéressants pour l'entreprise est extrêmement élevé.


3) Croire que c'est l'inspiration qui nous manque


Quand on publie très peu il est normal de tâtonner et de ne pas savoir quoi poster. A l'inverse, si on publie quotidiennement, manquer d'inspiration et parfois tout simplement de matière, est tout à fait normal aussi.


En revanche, si l'on poste seulement une ou deux fois par semaine sur un réseau social et que l'on ne sait pas quoi poster, ce n'est pas l'inspiration qui manque. Cela signifie qu'on n'a pas travaillé sur son positionnement, sur sa ligne éditoriale, sur ce qu'on voulait exprimer et comment on voulait se connecter à son audience.


Car une fois ce travail réalisé, le véritable manque d'inspiration est assez rare. On est plutôt à la recherche de l'idée la plus efficace dans le temps imparti, ou d'une nouvelle tendance qu'on pourrait reprendre, ou encore de la manière la plus visuelle d'aborder telle problématique.


Alors oui on a le droit de manquer d'inspiration mais posez-vous la question : est-ce que votre stratégie est claire ? Est-ce que vous avez défini pour votre marque ce que vous vouliez adresser sur les réseaux sociaux, les problématiques auxquelles vous vouliez répondre et l'univers dans lequel vous voulez embarquer votre audience-cible ?


4) Ne pas mesurer ce qu'on fait


Ne pas mettre en place un reporting régulier est une erreur très souvent commise y compris par les professionnels des réseaux sociaux. C'est le manque de temps qui est mis en avant pour l'expliquer, alors même que le fait de mesurer son activité permet in fine de gagner du temps puisqu'on analyse ce qui fonctionne vraiment VS ce qui ne fonctionne pas.


L'observation à la louche fonctionne très mal, et on est souvent très surpris des véritables chiffres si on ne prend pas l'habitude de les observer régulièrement. La deuxième raison pour laquelle le manque de temps est une excuse, c'est qu'il existe aujourd'hui de très nombreux outils pour automatiser les bilans des réseaux sociaux. On peut aussi faire un bilan global de l'activité numérique tous les mois, en incluant les réseaux sociaux.


Ici encore, la vraie raison du manque de mesure est souvent un manque de méthode. On ne sait pas comment s'y prendre ou à l'inverse on se perd dans les très nombreux indicateurs qui existent, ou encore on n'arrive pas à prendre du recul et on reste dans une analyse assez limitée. Il est donc assez compliqué d'en tirer le plan d'action qui permettrait d'oeuvrer à une véritable transformation.


Est-ce que vous avez déjà commis une des ces erreurs ?


La vraie bonne nouvelle, c'est qu'il existe des solutions à tous ces problèmes.


Si cet article vous a été utile, je vous invite à le partager sur les réseaux sociaux pour soutenir le travail de Social Media Lab, et pour pouvoir continuer à vous partager encore plus régulièrement du contenu gratuit de qualité.


Pour alimenter votre réflexion, vous pouvez télécharger gratuitement la roadmap du social media manager :




0 commentaire